Nos coups de cœur au Cambodge

1/ La gentillesse des habitants

C’est vraiment marquant! Les cambodgiens sont adorables, serviables, souriants… Cela vous change le voyage! Il y a des pays où l’on est vu comme un porte-feuille sur pattes, d’autres où l’on passe complètement inaperçu. Ici, au Cambodge, on est accueilli chaleureusement et c’est certainement ce qui marque le touriste en premier en arrivant dans ce pays, tout au long de son voyage, et quel que soit l’endroit, la ville ou la campagne, les sites touristiques ou les lieux plus reculés.

stand de rue nourriture Entre Kratie et Kampong Cham

2/ Le village flottant de Kompong Luong

Nous n’avions encore jamais eu l’occasion de voir un village flottant malgré plusieurs voyages en Asie, c’était donc une première pour nous.

D’autre part, nous étions le seul bateau de touristes, et quand on voyait des marchés flottants en photo ou écoutait les récits d’autres voyageurs, on ne s’attendait vraiment pas à cela! Quel pied d’avoir l’exclusivité d’un lieu!

Ici, il ne s’agit pas d’un marché flottant ou de quelques maisons flottantes mais belle et bien d’une ville. Hôpital, bar, épicerie, pompe à essence, église… Tout y est! Cela a rajouté au charme.

C’était une expérience originale qui nous aura bien marqué. Nous avons adoré!

Chatounette au Village flottant de Kompong Luong

3/ Les virées en Scooter

Que ce soit pour visiter Angkor, pour arpenter la campagne aux alentours de Battambang, de Kampot et de Kep, ou pour longer le Mékong pour tenter d’apercevoir les fameux dauphins de l’Irrawaddy, s’il y a bien une chose que nous aimons par dessus tout, c’est nous balader en scooter au grès du vent.

Ici, nous pouvons être tous les 3 sur le même scooter et donc partager ce que nous voyons en temps réel. Et nous nous sentons en sécurité sur les routes cambodgienne : les gens ne roulent pas vite.

Nous sommes libres de l’itinéraire, de l’heure de départ, de la durée accordée pour l’exploration des différents endroits.

Nous bénéficions des bruits et des odeurs, certes pas toujours agréables, du vent, des opportunités de rencontres

Enfin bref, nous A-DO-RONS les virées en scooter en Asie, et le Cambodge ne déroge pas à la règle, bien au contraire!

4/ Kampot et ses ponts « guillotines »

Kampot, cette ville, on s’y est tout de suite senti bien. Nous n’arrivons pas trop à définir pourquoi. Notre guesthouse (Banyan Tree), avec ses pontons pour se jeter dans la rivière, y a sûrement contribué un peu. L’ambiance, la taille humaine de la ville, et indéniablement ses ponts « guillotines ».

L’expérience de devoir se coucher à plat ventre sur un bateau de touristes pour ne pas se faire couper la tête en passant sous les ponts de Kampot nous aura bien marqué! Toute la famille a apprécié.

Nous avons également apprécié le fait qu’il y avait pas mal de choses à voir et à faire aux alentours (et en scooter hé hé!) : visite de plantation de poivre, déguster les crabes de Kep, se rafraîchir au Bokor

5/ Angkor…

On ne peut bien sûr pas réaliser un voyage au Cambodge sans visiter Angkor. C’est très touristique, c’est sûr, mais ce n’est pas pour rien!

Pendant notre séjour, nous avons eu un long débat sur la supériorité d’Angkor ou de Notre-Dame de Paris, construite à la même période. Au fur et à mesure que nous avancions dans les jours de visite, nous nous sommes tous rendus à l’évidence. Oui, Notre-Dame de Paris est bien mieux entretenue. Oui, Notre-Dame de Paris est autant, si ce n’est plus, travaillée dans le détail. Mais l’ampleur du site est inégalable!

Chaton n’aime pas les visites. Lorsque je lui ai dit que nous prendrons le pass 3 jours, il a crû mourir! Pour lui, c’était horriblement long, une seule journée de visite suffirait largement. Au final, il aurait préféré prendre le pass d’une semaine! C’est vous dire! Certes, on n’aurait pas tellement fait plus de visites, mais nous aurions étalé les plaisirs, ou du moins alterné avec de la baignade, car nous avons eu horriblement chaud. Ce qui l’a conquis, c’est de pouvoir se promener de site en site en scooter électrique (on en revient toujours à ça, désolée!) et de découvrir derrière des friches insoupçonnées un site supplémentaire, un peu comme des aventuriers, loin du tourisme de masse.

Nous avons eu aussi beaucoup de chance quant à la fréquentation du site. La chaleur y était sûrement pour beaucoup car elle était difficilement supportable. Nous buvions des litres d’eau sans jamais aller aux toilettes, l’eau étant directement transformée en transpiration…

cambodge angkor wat

Et vous? Quel a été votre souvenir préféré du Cambodge? N’hésitez pas à nous le partager dans les commentaires!

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*