Chaton est levé à 7 heures, moi 7h30 et Chatounette bat son record perso du voyage avec une ouverture de la première paupière enregistrée à 10 heures ! Bon on ne rate rien, il pleut comme vache qui pisse.

Si on était courageux, on enfilerait nos k-way schtroumpfs et on continuerait de vivre comme tous les gens en dessous de nous, sur la place du marché, mais on se tient une belle flémingite aigüe. En parlant du marché qui se trouve sous notre fenêtre, je crois qu’à force de le regarder, on va pouvoir vous réaliser les bilans comptables de chaque stand !

La faim nous pousse quand même à sortir de notre chambre. Direction notre cantine. Nous rendons le scooter et la dame nous boude quand on refuse de payer la demi-journée de location supplémentaire qu’elle veut nous facturer. Certes, on l’a loué 25 heures au lieu des 24 heures conventionnelles mais elle ne va pas chipoter pour une heure, surtout qu’on vient manger chez elle à tous les repas ou presque et qu’on est quand même les 3 ChAtONs non ponctuels !

notre cantine à sa pa

La météo ne s’est toujours pas arrangée. Cela faisait un bout de temps que je voulais expérimenter un coiffeur perdu au milieu de nulle part, Sa Pa est loin d’être une ville perdue au milieu de nulle part mais tant pis, au moins ça passera le temps.

Ma tête n’en est pas à son premier déboire capillaire et comme on dit tous : « ça repoussera ! ». Je montre quand même une photo de la coupe désirée (un carré très plongeant : très court derrière et relativement long devant) et la coiffeuse semble réaliser cette coupe tous les jours, en mode normal, viens ma grande et installe toi !

coupe de cheveux désirée à sa pa

Voici la photo montrée…

Première bonne nouvelle : la case shampoing s’effectue allongée ! Malheureusement, cela restera la seule et unique bonne nouvelle de l’expérience salon de coiffure ! Ah non ! Il y en a une autre et demi un peu plus loin, c’est vrai, j’avais oublié !

Reprenons ! Je m’allonge sur le fauteuil très confortable, ma tête dans le bac à shampoing et la coiffeuse commence à faire ce qu’elle a à faire. Jusque-là, tout va bien. Sauf que rapidement, elle insère ses ongles dans mon crâne profondément, trop profondément du moins, et ce, pendant une durée qui m’a paru être une éternité ! J’étais au bord des larmes ! Je me demandais quand le sang allait couler de ma tête et si elle allait s’en apercevoir rapidement. Je m’imaginais chez le dentiste et le gynéco en même temps, à relativiser au final les pratiques sadiques de ces deux professions. Alors là, c’est sûr, mon crâne va être propre !

J’ai le droit à 3 produits différents, avec à chaque fois le même traitement. Pour me changer les idées, je repense au coiffeur en France. Si chaque produit est facturé au même tarif qu’en France, je suis bonne pour faire un crédit ! Mince ! Cette pensée n’est pas terrible. Mes cervicales sont tellement contractées, ainsi que mon dos, que je commence enfin à diminuer la douleur du crâne pour la partager avec les parties périphériques de la tête. De temps en temps, sorti de nulle part, j’ai le droit à un petit massage très agréable sur mes cervicales justement ! La garce ! Elle doit être au courant de ce que je suis en train de subir !

Quarante-douze heures après, pour paraphraser tata Margot et Chatounette, le supplice cesse enfin. Direction le siège face au miroir. Les méthodes employées sont identiques à la France, tout comme le matériel. La seule petite différence notable, c’est qu’ils s’y mettent à deux pour me sécher les cheveux au démarrage. Double chaleur, allez-y maintenant que mon crâne est à vif, c’est nickel !

Et puis on en vient à l’étape de la coupe, à proprement parlé. Elle commence par l’arrière, et quand elle passe à l’avant, je n’ai pas le temps de dégainer un mot que le mal est fait…

Autant la dernière fois, mon suspens était vraiment à deux balles, autant là, je sais que je peux y aller car vous ne serez pas déçus ! Bon, n’imaginez pas non plus une crête ou une boule à zéro hein !

Non, imaginez simplement Mireille Mathieu sans sa frange !

coupe de cheveu mireille mathieu

Ou Toad, le champignon dans Mario Kart ! C’est selon votre génération.

coupe de cheveu toad

Pour certains, Mafalda sera plus causant !

coupe de cheveu mafalda

Pour d’autres, ce sera plus Charlotte aux Fraises ! Sauf que pour Charlotte aux Fraises, il faut s’imaginer que son chapeau hé bien c’est ma coupe de cheveux ! Non, non, vous allez voir, je n’exagère rien !

coupe de cheveu charlotte aux fraises

Lorsque je rentre à l’hôtel, où Chaton et Chatounette m’attendent, j’hésite à acheter une cagoule au passage… Et puis finalement, je me dis qu’ils méritent d’en rigoler parce que franchement, avoir une tête pareil ça a au moins l’avantage de faire rire !

J’étais pourtant pas pire avant d’aller chez le coiffeur non ?

chatoune au coiffeur à sa pa

Allez, j’arrête avec le suspens, voici les photos APRES :

Chaton me suggère de plonger pour avoir ce que je voulais : un carré plongeant… Humour, quand tu nous tiens…

coupe de cheveu ridicule de chatoune, plongeon

Et je ne peux même pas attacher mes cheveux pour diminuer l’effet boule… Et le crachin dehors n’arrange rien… Allez ! Ça repoussera ! Dans 6 mois je pourrais enfin l’avoir mon carré plongeant ! Si je ne tombe pas une nouvelle fois sur une coiffeuse aveugle ou à la main vengeresse….

Ah ! Et concernant les bonnes nouvelles : cela ne m’aura pas coûté cher : 130.000 Dongs soit 5€ environs et cela permet à beaucoup de rigoler…

Dans la chambre, c’est grosse ambiance : on comate tous les trois ! Chatounette regarde des dessins animés à la télévision vietnamienne. Alors eux, ils ne s’emmerdent pas à dépenser des sous dans les doublures de voix ! Pour un dessin animé, c’est un mec et un seul qui fait les voix pour tous les personnages ! Et c’est une voix, hein, pas un acteur. Il récite son texte, point barre. Il ne met aucun ton, alors n’espérerez même pas qu’il tente une modification de sa voix quand il parle pour un personnage féminin… Mais bon, Chatounette semble s’en accommoder…

Dans un tel élan de motivation, la suite ne pouvait en être autrement… Quoi de plus approprié que des … MASSAGES bien sûr !

Et comme je ne suis pas rancunière, nous retournons à mon salon de coiffure qui fait aussi office de salon de massage. Chaton a un masseur, moi une masseuse, et Chatounette n’en a pas voulu, préférant regarder un film sur Netflix.

La masseuse est énergique ! Elle me demande au bout de quelques instants : « Do you want strong ? ». Ah non ! Surtout pas ! Je voudrais quelque chose de très doux au contraire ! Je me demande encore comment cela aurait été si j’avais demandé strong… Elle commence par masser mon cuir chevelu qui est encore très sensible suite à mon sham-coup-de-poing mais les points de pression sont quant à eux très agréables.

Ce n’est pas le massage tout doux et relaxant de Bali mais c’est encore plus loin du massage torturant de Thaïlande. Au final, j’ai l’impression d’avoir un massage médical, c’est-à-dire énergique et efficace. Au début ça donnait vraiment l’impression que la masseuse exécutait son massage rituel à toute allure pour pouvoir finir plus vite son boulot. Mais non, elle termine dans les temps, voire même avec un petit supplément. Elle doit être hyper musclée la nana pour tenir une telle cadence !

Nous ressortons de là détendu et apaisé, surtout après la grosse journée que nous venions de faire…

Nous remontons le lac de Sa Pa pour nous dégoter un bon petit restaurant.

Et nous tombons sur le French Bistrot… Et on dira tout ce qu’on voudra sur la cuisine vietnamienne, mais franchement la cuisine française !!! Je ne sais pas si c’est parce que je n’avais pas mangé de tartiflette depuis longtemps mais je crois bien que celle-ci était la meilleure de ma vie ! A chaque bouchée j’en avais des palpitations ! Et ça c’était le repas de Chatounette mais alors mon burger au steak haché frais avec son foie gras poêlé… Rolalalalala !!! Du coup, on a moins de regret à se dire que notre voyage est bientôt fini car on se dit qu’on va pouvoir retrouver tout ça ! Le tout arrosé de Ti-Punch, dans un superbe décor surélevé au-dessus d’un petit parc aux arbres éclairés, franchement, on était comme des rois !

Nous rentrons chez nous et à peine à l’intérieur qu’il se remet à pleuvoir comme pas permis. En fait, il n’aura cessé de pleuvoir que les deux petites fois où nous avons quitté notre chambre ! On aurait peut-être dû passer la journée dehors, il ne serait au final pas tombé une seule goutte?

Demain on s’est dit que même s’il faisait ce temps-là on partirait en rando. A voir si on va tenir parole…

Pratique :

Hotel Ba Lien : on cite juste le nom pour que vous puissiez l’éviter !

Massage ¾ d’heure de la tête aux pieds : 160.000 Dongs

1991 French Bistrot : on ne peut que recommander cette adresse ! Surtout pour la tartiflette !

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*