Nouvelle envolée, direction Dubaï

Nos amis William et Aurélia, avec leurs 2 enfants, nous hébergent chez eux pendant 10 jours. Ces expat’, qui avaient répondu à mon interview, ne tiennent pas en place. On les avait ratés à Maurice, alors on ne voulait pas les rater à Dubaï. Et puis ça fait longtemps qu’on ne les a pas vu, et on les affectionne tout particulièrement !

Ces derniers temps, dès que je disais que j’allais partir en vacances à Dubaï, les gens me regardaient avec des grosses billes rondes, étonnés qu’ils étaient. Choix de destination, selon eux, très surprenant venant de moi. Oui, on a beaucoup voyagé en Asie, Dubaï n’a rien à voir avec nos voyages précédents, mais justement ! Dubaï fait tellement parler, que j’avais vraiment envie d’y aller pour me rendre compte par moi-même.

J’ai régulièrement des clients en cours de ski qui habitent ou sont allés à Dubaï. J’ai notamment eu un enfant de 9/10 ans qui me racontait son séjour : « je suis monté en haut du Burj Khalifa : c’est la plus haute tour du monde. Puis je suis également allé dans un parc aquatique : c’est le plus grand parc aquatique du monde ». Et moi de demander : « et est-ce qu’on peut voir l’île artificielle en forme de palmier depuis le Burj Khalifa ? ». Et lui de me répondre : « non, je ne crois pas, mais par contre on peut la voir depuis la grande-roue : c’est la plus grande grande-roue du monde. En fait, à Dubaï, tout est « le plus du monde ». »

Alors, oui, j’ai envie de voir les plus grandes choses du monde !

Ce voyage, je ne l’ai franchement pas préparé. Déjà que ces derniers temps il y avait du relâchement de ma part concernant les préparatifs de nos voyages précédents (et nos départs en Egypte puis en Grèce s’en étaient fait ressentir avec des décollages in extremis), alors là qu’on est hébergé, qu’on ne va pas bouger de logement et qu’on sera accompagné de connaisseurs, je n’ai vraiment rien anticipé !

Un passeport ? Un visa ? Un vaccin ? Un test PCR ? Aurélia et William nous informent. Pas de visa, pas de test, uniquement un certificat de vaccination pour les plus de 16 ans et un passeport valable encore 6 mois. Aurélia me recommande tout de même d’appeler la compagnie aérienne pour être sûre. Boarf ! Je regarde vite faite le site internet de la compagnie aérienne et ça a l’air d’être ça. Je n’appelle pas, on est bon, on verra bien…

Concernant les valises : des tongs, un maillot de bain, une burqa et on a tout ? Ah ! Pas besoin de burqa ?! Alors on est plus que bon !

Aurélia nous avait envoyé le programme qu’elle nous avait concocté pour ses 10 jours. C’est rempli d’acronymes, je n’ai rien compris, mais je lui fais confiance. En effet, elle avait commencé à s’emballer à vouloir nous faire découvrir tout Dubaï puis s’était dit qu’elle devait peut-être nous demander notre avis, interroger nos attentes… Personnellement, je voulais voir le Burj Khalifa, un grand mall, la piste de ski indoor, un souk, et faire un tour dans le désert. Chaton, lui, ne demande qu’à faire du quad. Chatounette, quant à elle, aimerait faire de la piscine. Le programme d’Aurélia semble respecter tous nos vœux ! Maintenant, allons-nous avoir le temps de tout faire ? En tout cas, je ne me suis renseignée sur rien du tout, on verra bien.

Ce qui est sûr, c’est que ce matin, le réveil pique un peu. On s’est couché à 1h du matin, pour un réveil à 5h15, et Chaton et moi avons l’impression de ne pas avoir fermé l’œil de la nuit.

Nous commençons à être plus que rodés sur les départs en voyage. On charge les sacs dans la voiture, on se rend à notre parking habituel pour y laisser notre voiture et prendre le bus 95.18 depuis Cergy jusqu’à l’aéroport Charles-de-Gaulle de Roissy. Jusque-là, tout va bien. Pas la moindre anomalie. Nous montons dans le bus visé, celui de 6h50. Il n’y a pas de bouchons. Nous arrivons à l’aéroport avec deux bonnes heures d’avance. On ne se laisse plus distraire malgré l’avance, le voyage en Egypte nous aura servi de leçon, nous filons directement à l’enregistrement des bagages.

chatounette devant l'arret de bus pour l'aéroport de paris roissy charles de gaule, ligne 95.18
chaton et chatounette dans le bus 95.18 pour l'aéroport

Effectivement, pas de formalités ou presque : juste nos passeports et nos certificats de vaccination Covid. Direction maintenant la porte d’embarquement. Même Chatounette trouve ça louche ! « Il ne va pas y avoir de mauvaises surprises ? C’est bizarre ! »

Hé bien non, que dalle, tout se déroule sans encombre. On embarque, décollons, matons 2/3 films et atterrissons.

Ah mais si ! J’ai oublié cette anecdote ! Nous pensions atterrir à Dubaï ! Mais que nenni! Nous atterrissons à Abu Dhabi ! C’est William et Aurélia qui ont soulevé le problème quelques jours avant notre départ ! Lorsqu’on leur a dit que nous avions une escale à Abu Dhabi. « Une escale ? Comment ça ? Vous voulez plutôt dire que vous arrivez à Abu Dhabi ? ». « Ba non, il y a bien écrit « escale » sur mon billet ! On fait une escale et ensuite on atterrit à Dubaï ! ». Et là je me tape la honte une nouvelle fois avec mon inculture géographique ! Pour quelqu’un qui n’en est pas à son premier voyage, c’est vraiment la honte ! Si on m’avait dit : « j’arrive de Pétaouchnok, j’ai une escale à Paris et ensuite j’ai un deuxième vol pour Beauvais », j’aurais dit « ba non, tu ne peux pas faire un vol entre Beauvais et Paris, c’est certainement en bus que tu fais cette jonction ». Je ne savais pas, moi, qu’entre Abu Dhabi et Dubaï il y en avait pour 1 heure en voiture !!! Et effectivement, nous devions prendre un bus pour rejoindre Dubaï depuis Abu Dhabi.

Mais Aurélia est plus qu’à nos petits soins, elle nous évite 2 heures d’attente entre notre atterrissage à Abu Dhabi et notre bus pour Dubaï, et nous fait également gagner une heure et demie de plus sur le trajet. En effet, en voiture il faut compter 1h, mais en bus il faut compter 2 heures de route, plus le trajet de la gare routière au logement de William et Aurélia.

Aurélia nous accueille à l’aéroport avec ses 2 enfants. Ils font les timides, mais nous les connaissons un peu, et savons que cela ne va pas durer. En effet, Ewen, le plus grand, se transforme en moulin à parole au bout de cinq minutes ! Le plus petit, Tom, s’endort à ce moment-là, nous discuterons avec lui demain matin.

Nous découvrons leur logement, celui qu’ils vont partager avec nous pendant 10 jours. Une chose est sûre, on ne devrait pas se marcher les uns sur les autres ! C’est vraiment spacieux. Chatounette se retrouve avec la chambre d’Ewen. Un lit mezzanine avec toboggan, un puzzle géant sur l’Egypte, une montagne de doudous… Je crois qu’elle ne pouvait pas rêver mieux ! Elle a même choisi les animaux qu’elle voulait avoir sur sa housse de couette !

lit mezzanine chez william et aurélia

Chaton et moi ne sommes pas en reste, on est vraiment reçu comme des princes.

Pour l’heure, j’ai super faim et Aurélia nous a préparé des Naan au fromage avec du butter chicken. Un régal ! J’ai presque honte de me resservir une deuxième assiettée mais c’est trop bon !

Après le repas, nous ne traînons pas trop, nous sommes tous fatigués et il semblerait que ses enfants se lèvent très tôt le matin alors bon…

Bonne nuit !

Pratique:

Billets d’avion (et de bus!) Paris – Dubaï : 317,33€/personne avec 20kg en soute et 2 bagages cabine. Compagnie aérienne Etihad.

Bus Cergy – Aéroport Roissy Charles-de-Gaulle : 1 heure, 2€/personne, ligne 95.18.

Share this Post

1 Comment

  1. Grosses bises à vous tous.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*