Excursion volcan et sources d’eau chaude à Santorin

A 8 heures, nous sommes attablés au bord de la piscine pour prendre notre petit-déjeuner. Le même que la veille. Cette fois, on ne s’empiffre pas, on en met dans les poches pour le déjeuner…

Nous avions rendez-vous à 8h45 devant l’agence de voyage pour notre excursion sur le volcan de Santorin (Nea Kameni) et dans les sources d’eau chaude de la caldeira. Nous sommes ponctuels, et un grand car passe nous récupérer 5 bonnes minutes après notre arrivée. En route pour le port de Santorin !

La route pour y descendre est impressionnante de raideur et d’étroitesse ! Lorsque nous arrivons au port, nous avons l’impression d’être vulgairement balancés sur le bord de la chaussée. Aucune consigne n’est donnée ! Il y a 2 bateaux, à nous de nous débrouiller pour trouver le nôtre. Et dans notre bus, c’est moitié-moitié, selon son ticket.

On finit par trouver notre « caïque ». Nous avons la plus grande embarcation. 3 mâts, en bois, elle est magnifique !

bateau de l'excursion caldeira de santorin et sources d'eau chaude

Par contre, nous sommes un peu entassés, mais beaucoup moins, paraîtrait-il, qu’en haute saison.

En route pour notre première étape : le volcan de Santorin, Nea Kameni de son petit nom. Avec le bateau qui avance, et la météo, nous avons bien fait de nous couvrir autant !

Le volcan est en approche.

Accostés au volcan, Chaton fait équipe avec Jolie-Maman pendant que Chatounette et moi restons ensemble. On voulait attendre les explications promises par notre guide mais face à la foule (un autre bateau est déjà sur les lieux et un autre arrive), nous revoyons nos plans et traçons à toute berzingue pour profiter des lieux un peu plus sereinement.

Arrivés au sommet, finis les micro-doudounes, polaire, pantalon… C’est short et tee-shirt !

J’adore les volcans. Celui-ci est un peu endormi mais il y a quand même quelques fumerolles de souffre. Le mélange des couleurs et la diversité des roches restent impressionnants.

Avec Chatounette, nous quittons le chemin touristique pour emprunter un petit sentier à peine tracé. Nous nous retrouvons au pied d’une ancienne coulée. On fait toutes petites à côté de ces énormes blocs de roche.

Nous remontons au sommet du volcan et retrouvons Chaton et Jolie-Maman. Nous finissons le tour du cratère principal avec eux.

Nous avions bien fait de ne pas attendre les explications du guide : le lieu est maintenant blindé, et le speech du guide commence seulement. Nous n’avons presque rien raté !

Nous retournons au bateau. Au bout de 30 secondes de navigation, nous réenfilons doudoune et polaire.

Escale suivante : les sources d’eau chaude. Je retrouve la maison de Sostis. Une longue histoire !*

En plein cagnard du mois d’août, je n’aurai pas tergiversé, mais nous sommes le 28 octobre et la météo affiche 19 degrés. De plus, il faut nager une trentaine de mètre dans la mer avant de rejoindre les sources d’eau chaude. Difficile de se mettre à l’eau. Mais bon, on n’est pas venue pour regarder les autres, alors on se jette à l’eau, c’est le cas de le dire. Jolie-Maman reste sur le bateau : elle nous tendra nos serviettes à notre retour et nous prend en photo en attendant.

Whouaow ! Ça fait un petit choc thermique quand on entre dans l’eau. J’accepte la frite proposée par notre guide et nage à toute vitesse en direction de cette eau rouge/orangée/marronnasse. Cette couleur est liée au souffre et au fer présents. Plus on s’en approche, et plus on sent la température monter. Mais bon, on est loin des sources d’eau chaude de Thaïlande où on avait mis un temps phénoménal pour pouvoir entrer dans l’eau tellement elle était chaude ! Quelques petites bulles remontant à la surface nous permettent de repérer les endroits les plus chauds et d’y rester.

Avec Chaton, nous n’avons pas compris la même chose. Notre guide a parlé de 24 degrés et de 4/5 degrés de plus. Alors la question est : est-ce la mer qui est à 24 degrés et les sources d’eau chaude à 28/29 degrés ? Ou est-ce les sources d’eau chaude qui sont à 24 degrés et la mer qui est à 19/20 degrés ?

Notre bateau sonne la corne de brume : il est temps de remonter à bord. Chatounette et moi sommes frigorifiées au moment de retourner dans la mer, mais Chaton trouve la température agréable. J’étais mieux dans la piscine la veille !

Retour à bord. Après un rapide séchage et un énième changement de tenue, nous arrivons maintenant à Thirassia, l’île qui « ferme » la caldeira.

Sur Thirassia, il y a le village du bas et le village du haut. Nous commençons par déambuler dans celui du bas. Petite pause pique-nique au bord de la mer, en observant poissons, oursins, et même des murènes !

Chatounette et Jolie-Maman ne sont pas très emballées à l’idée de grimper au village du haut. Il faut dire que la pente est raide et que, entre hier et aujourd’hui, on a déjà pas mal donné dans la grimpette. On les laisse ici, Chaton et moi nous y rendons.

Hé ba elles ont bien fait de ne pas venir ! C’était raide et long ! On aura bien transpiré ! Par contre, nous sommes récompensés par une magnifique vue et un village typique peu fréquenté. Une bien belle balade !

Retour au bateau. Notre excursion s’achève par un retour au port en longeant les côtes. Une vue privilégiée sur Oia !

Retour au port, bus pour Perissa , et quelques pas supplémentaires pour rejoindre notre chambre d’hôtel.

La douche ne fut pas du luxe après une baignade dans de telles eaux, puis Chaton et moi repartons presqu’aussitôt à l’agence de voyage : nous avons réservé une voiture pour 18h30.

Après un état des lieux de notre limousine (une Fiat Panda…), nous partons avec faire 2/3 courses pour l’apéro, rentrons prendre l’apéro, et partons prendre l’apéro dans un restaurant les pieds dans le sable. Malgré les apéros, on se les pèle bien ! Et encore, les terrasses sont bâchées pour couper du vent.

Le dîner fut un festin de la mer ! Grillades de poissons, crevettes, gambas, calamar, thon… On s’est régalé ! Et c’est toujours meilleur quand c’est offert, alors encore une fois, merci Jolie-Maman !

Nous rentrons plus que repus et filons directement au lit.

festin de la mer à Périssa

*Pour la petite histoire de Sostis : Lorsque je suis partie en colonie de vacances en Grèce il y a 21 ans, nous avions fait cette excursion avec Sostis. Sostis est un pêcheur, et le seul et unique habitant de Palia Kameni, la petite île où tous les touristes viennent se baigner dans ses sources d’eau chaude. Sostis nous avait conduit avec sa petite embarcation sur le volcan, puis il nous avait préparé à manger sur sa terrasse surplombant les sources d’eau chaude. Puis nous avions grimpé à pied un peu au-dessus de chez lui pour découvrir un lac bordé de pierres ponces et aux eaux vertes et huileuses. On s’y était bien sûr baigné! Cette journée avait été l’une des plus marquantes de mon séjour en Grèce avec la visite d’Oia et la randonnée dans les Gorges de Samaria en Crète.
Neuf années plus tard, j’ai été amenée à être à mon tour animatrice de 2 séjours successifs en Grèce. Nos périples passaient par Santorin, alors j’ai tout de suite repensé à Sostis! Mais comment le retrouver 9 ans après? Surtout que ce n’était pas moi qui avait organisé le séjour mais les animateurs! Nous avions organisé un grand jeu avec notre groupe d’ado. Il y avait tout un tas de tâches à accomplir. Dont une où il fallait réussir à trouver le numéro de téléphone de Sostis! Cette tâche rapportait le maximum de points! Des ados ont réussi à trouver son numéro de téléphone! Je ne pensais même pas qu’il était joignable par ce moyen de communication! Il était trop tard pour organiser l’excursion avec ce groupe de jeunes par contre le groupe suivant, sur le séjour d’après, a pu en profiter. J’espère que ces jeunes en gardent le même souvenir impérissable que moi!
21 ans après ma première expérience avec Sostis, j’apprends que celui-ci est toujours vivant, et qu’il vit toujours là, sur Palia Kameni. Par contre, l’endroit où nous mangions est en bien triste état. Pas sûre qu’il propose encore des excursions.

Pratique:

Excursion volcan et sources d’eau chaude : 40€ par personne, ou 35€ en payant en liquide. Moitié prix pour les enfants (au moins jusqu’à 11 ans). Départ 8h45, bus, bateau, 1er arrêt d’1h40 sur le volcan, 2ème arrêt de 30 minutes dans les sources d’eau chaude, 3ème arrêt de 2h à Thirassia, retour en s’approchant un peu des côtes, transfert en bus, arrivée à 17h. A rajouter en supplément : 5€ par personne, 2,5€ pour les enfants pour accéder au volcan. Repas et boissons non inclus.

Logement : Studio Letta : 320 euros pour 2 chambres double et 4 nuits, petit-déjeuner (très copieux!) inclus. Frigidaire, A/C, très bien équipé, propre, belle piscine, bien placé.

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*