Saisonniers avec enfant : Surf, Ski, Voyage

Un grand merci à une « vieille » copine (de bien avant nos premières saisons!) qui, si vous aviez des doutes pour mener cette vie de parents saisonniers, vous les enlève!

Présentez-vous et votre famille :

Nous sommes un couple de quadragénaire avec un garçon de 11 ans.

Depuis quand êtes-vous saisonniers ? Qu’est-ce qui vous a amené à cette vie-là ?

Nous sommes saisonniers depuis une quinzaine d’années. Après ses études, mon homme, vivant à Toulouse, a voulu faire une saison avant de se caler dans la vie… il n’en est jamais parti. Moi, vivant en région parisienne, c’est l’envie de changer de vie, de liberté et de voyages qui m’a amenée ici.

Quelles sont les différents lieux où vous habitez et à quelles périodes ? Êtes-vous locataires ou propriétaire ?

Nous sommes propriétaires de 2 petits appartements aux Menuires (1 pour le louer), et d’un mobil-home dans un camping l’été, à Carcans en Gironde. Nous avons fait le choix de vivre dans des petits espaces qui ne nous coûtent pas très chers, de façon à ce qu’il nous reste de l’argent pour voyager une grande partie de l’année. Et plus c’est petit, et moins il y a de ménage, donc plus de ski ou surf 😁

Nous sommes aux Ménuires de Novembre à Avril, à Carcans Maubuisson en Juillet et Août et nous voyageons aux inter-saisons, c’est à dire en Mai-Juin puis Septembre-Octobre-Novembre.

saisonnier en famille, entre surf, ski voyage et ici montagne

Quels métiers exercez-vous ?

L’hiver, mon mari est moniteur de ski. Moi, je suis régulatrice des secours au service des pistes et entraîneur de gymnastique, au Cub de gym Sens’ass à Saint-Marin-de-Belleville.

L’été, nous avons un club de plage enfants, je suis maître-nageur, et mon mari s’occupe de l’accueil et de l’animation.

Comment vos enfants vivent-ils cette vie ? Est-ce que ce mode de vie leur convient ? Est-ce qu’ils sont bons élèves à l’école ? Est-ce qu’ils aiment avoir plusieurs écoles ?

Notre fils adore cette vie. Il a des capacités d’adaptation extraordinaires,  et est très sociable. Il est très bon élève. Il va à l’école du village de novembre à avril. Le reste de l’année, il est en scolarité à domicile, c’est nous qui lui faisons l’école. A partir de la sixième, il va faire une école à distance en visio, ce qui lui permettra de continuer à voyager et surtout à mener ses projets sportifs et artistiques en parallèle. C’est lui qui a fait ce choix car il ne voulait pas sacrifier sa vie de saisonnier pour vivre une scolarité traditionnelle. Alors je pense que cela lui plaît vraiment !!!

Quelles démarches administratives particulières à la vie de saisonnier ne faut-il pas oublier ?

Pour la scolarité, faire la demande d’instruction à domicile chaque année,  l’inscription à la cantine (très souvent oubliée), l’inscription en Mairie, la demande de forfait de ski.

Sinon, le transfert de courrier, il faut y penser quelques jours avant le départ, au risque de recevoir encore du courrier là où on n’est plus !!

Comment gérez-vous les activités sportives et culturelles de vos enfants ?

Sports : surf de mai à octobre. Il est au club local. De novembre à avril, ski et gym au club.

C’est un gros investissement financier, car nous devons payer la cotisation dans chaque club pour l’année, alors qu’il n’y est qu’une partie de l’année, mais bon, c’est normal pour les asso, il prend la place de quelqu’un à l’année, alors on joue le jeu sans trop râler. Et c’est beaucoup d’investissement pour le matériel, surtout qu’il pratique plusieurs activités. Il pratique ces sports en compétition, alors c’est un peu difficile avec les clubs, qui voudraient qu’il soit là plus longtemps, on doit négocier…

Il joue du piano, et pour voyager léger lors de notre transhumance, nous avons 2 petits pianos, 1 aux Menuires, 1 en Gironde… Mais c’est un peu comme la plupart de nos affaires, on a tout en double.

Culturellement, les voyages lui donnent une belle ouverture d’esprit, et sont l’occasion de belles découvertes des différents modes de vie et des rencontres. L’apprentissage des différences et de la tolérance, des valeurs qui nous sont chères.

surf en famille parents saisonnier enfant voyage

Combien de temps passez-vous en vacances ? Avec ou sans enfants ? Partez-vous à l’étranger dans le cadre de vos vacances ? Avec ou sans enfants ?

Nous voyageons mai-juin, et septembre-octobre. Toujours avec notre fils (à qui on fait l’école), et pratiquement toujours à l’étranger, là où l’eau est chaude, et surtout les vagues belles à surfer !!!

Pensez-vous que vous profiteriez plus de vos enfants en menant une vie plus classique ?

Oh que non !!! Même si le rythme est intense pendant les saisons été et hiver, on arrive toujours à se libérer du temps pour lui, on va skier ensemble,  je suis son coach de gym…

Et aux intersaisons, nous sommes 100% dispo pour lui !! Nous partageons beaucoup de moments forts et précieux, nous voyageons, surfons avec lui, faisons l’école…

Est-il plus difficile de faire garder ses enfants quand on mène une vie saisonnière ?

C’est la galère !! Nos familles sont loin, donc pas de papi-mamie pour dépanner,  il faut s’organiser. Et très rapidement, il a dû être autonome, et rester seul à la maison.

Pensez-vous que vous vous en sortiriez mieux financièrement en menant une vie plus classique ?

Peut être… car c’est vrai que cela coûte cher d’avoir tout en double… mais pour rien au monde je ne changerais de cadre de vie. La qualité de vie à un prix… Je préfère vivre plus simplement dans un petit logement, mais dans des lieux extraordinaires, avec du temps pour les loisirs et la famille.

Pensez-vous que vous avez un meilleur, un moins bon ou le même état de santé en menant une vie de saisonnier ?

Nous vivons au grand air (mer, montagne), nous faisons beaucoup de sport, nous faisons attention à notre hygiène de vie, alors oui je pense être en forme. Mais j’imagine qu’il n’y a pas besoin d’être saisonnier pour vivre ainsi…

Qu’est-ce qui vous plaît dans la vie de saisonnier ?

Tout !!!

La liberté, les rencontres, les amis, les voyages, le rythme

Nous travaillons dans des cadres magnifiques, avec des gens en vacances. Et puis pas le temps de se lasser, les saisons s’enchaînent et ne se ressemblent jamais. Il n’y a pas de routine, métro,  boulot, dodo.

Qu’est-ce qui vous déplaît dans la vie de saisonnier ?

Les vacanciers qui se croient seuls sur la route quand ils cherchent leur hébergement,  ou qui marchent en plein milieu de la route quand il neige ! Mdr ! Ce n’est pas très grave, mais quotidiennement alors que tu vas bosser, ça devient un peu pénible. Vivre avec beaucoup de vacanciers c’est bien, mais des fois c’est fatiguant… les saisonniers savent de quoi je parle 🤣

On voit bien que ce n’est pas un gros problème, alors on peut dire que rien ne me déplaît dans la vie de saisonnier.

Dans 10 ans, pensez-vous que vous mènerez toujours une vie de saisonnier ? Qu’en disent vos enfants ? Est-ce qu’eux-mêmes voudront mener une vie de saisonnier quand ils seront adultes ?

« Quand il demande aux adultes leur profession, notre fils demande toujours quel est leur deuxième métier. »

Je pense que dans 10 ans, nous serons toujours saisonniers.

Notre fils n’en parle pas encore, il veut être patron de restaurant, et maître d’école. Quand il demande aux adultes leur profession, il demande toujours quel est leur deuxième métier…

Comment envisagez-vous votre retraite ?

Je pense que l’on sera obligé de quitter la France, car pas sûre qu’on ai assez cotisé pour vivre ici et supporter le coût de la vie.

Et si c’était à refaire ? Feriez-vous la même chose ? Qu’est-ce que vous changeriez ?

Tout pareil ! Sauf que je prendrais espagnol à l’école plutôt qu’allemand, car nous voyageons plus au Costa Rica qu’en Allemagne🤣

Quels conseils donneriez-vous à une famille qui souhaiterait mener une vie de saisonniers ?

Avoir des logements fixes, pour s’éviter de trimbaler trop de choses. Et limiter les biens matériels, ne pas s’encombrer, faire du tri.

Suivre son intuition, ne pas écouter les gens qui vous disent que ce n’est pas une vie correcte, pas stable pour les enfants. Pour la plupart de ces gens, c’est qu’ils ne connaissent pas ce milieu.

Moi, on m’a toujours dit que c’était pour les jeunes en transition, pour faire la fête… Ou que je devrais arrêter quand j’aurais un enfant, puis qu’il ira à l’école, puis en CP, puis au collège. A chaque fois, on a tenu et trouvé des solutions. Heureusement que nous n’avons pas écouté tous ces gens, nous sommes maintenant une vraie famille de saisonniers professionnels et très heureux de l’être !!!

ski en famille pour les parents saisonniers

Un grand merci à cette jolie famille pour le partage de leur expérience!

Vous aussi vous voulez témoigner?

Rien de plus simple, téléchargez ce document :

Alors? Envie de mener cette vie? Vous vivez une expérience similaire? N’hésitez pas à en parler dans les commentaires!

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*