Préambule : pour les lecteurs qui liraient ce blog par pays, je précise que nous avions passé 25 jours sur Bali et Lombok, suivis de 2 mois en Thaïlande, et nous revoilà sur le sol indonésien pour rester 3 jours sur Bali avant de rentrer en France.

Je n’ai pas dormi de la nuit, Chaton et Chatounette ont fait ce qu’ils ont pu en roupillant sur une rangée de chaises de l’aéroport de Bangkok.

A 4h30, nous nous dirigeons vers le comptoir Airasia pour enregistrer nos bagages. Il y a une queue d’enfer. Nous ne voyons pas William et Aurélia mais eux n’ont pas de valises à enregistrer. Nous les retrouverons finalement dans la salle d’embarquement. Nous discutons face à l’écran qui ne devrait plus tarder à afficher la porte à laquelle nous devons nous rendre. Soudain, William nous fait remarquer que « last call » est en train de clignoter en rouge sur la ligne de notre vol. A peine le temps de leur dire aurevoir et nous partons en courant vers la porte d’embarquement.

Finalement, on était large, il y avait encore la queue mais 10 minutes après nous sommes dans l’avion. Ni Chaton, ni Chatounette, ni moi ne verront ne serait-ce que 5 minutes du trajet : nous avons tous les trois dormi tout du long.

Arrivés à l’aéroport de Denpasar, nous négocions un visa de transit comme nous ne restons que 3 jours ici, mais en vain. Il nous faut payer 93€…

Nous prenons un taxi pour Kuta, qui nous dépose dans une rue où se trouvent selon lui des guest-houses bon marché.

Nous nous attablons au premier restaurant que nous croisons, commandons, et je file à la recherche du logement en attendant que nos plats arrivent. Nous nous souvenions qu’il fallait attendre une heure avant d’être servi, ce qui change de la Thaïlande.

Les deux premiers hôtels sont minables, le troisième n’a rien à voir. Un couple de russe est sur la chambre que je convoite. Ils hésitent, pas moi. Je réserve directement 3 nuits.

Je reviens au restaurant, le plat arrive 5 minutes après, nous mangeons et allons nous installer dans notre nouvelle maison. Pour 150.000 Rps (10€), nous avons une des chambres les plus propres que nous ayons pu avoir à Bali, avec petit-déjeuner inclus, et la piscine au pied de notre terrasse. En arrivant sur les lieux, Chaton a failli plonger directement dedans avec les sacs à dos sur lui, c’est la première fois qu’il a aussi chaud (non, non, il n’a pas failli tomber par accident).

Nous passerons toute l’après-midi entre la piscine et notre terrasse.

Vers 18h30, nous dédaignons enfin sortir de notre cocon. Direction la plage. Il y a 10/15 minutes à parcourir à pied. Tout du long, des boutiques de souvenirs et vêtements. Pas un seul pas sans se voir proposer une babiole. Demain je sortirai avec une pancarte « non merci »…

Nous longeons la plage les pieds dans le sable mais ne pouvons émettre d’avis quant à sa beauté ou non : il fait nuit. Puis nous reprenons la route goudronnée en quête d’un restaurant.

Nous nous retrouvons dans une sorte de centre commercial, mais version luxe et design architectural, le tout avec vue sur la mer. Nous n’avions encore jamais vu cela à Bali ! Tout est neuf, propre, entretenu, classe. Nous n’avions pas pris l’appareil photo mais on a regretté ! On compte y retourner juste pour réparer ce tort.

Nous nous régalons et rentrons doucement chez nous pour aller nous coucher.

Composition florale sur l'eau Kuta
Composition florale sur l'eau Bali
Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*