Surf et flèches polynésiennes à Balian Beach

La nuit a été moyenne (Chatounette qui perd son doudou, envie de pipi, super froid au milieu de la nuit, puis super chaud le matin, levé trop tôt à mon goût (vers les 7h)…).

Je fais faire les cahiers de vacances à Chatounette, puis on s’essaye tous, chacun notre tour, au lancer de flèche polynésienne que Manu a fabriquée. Ça tombe qu’on a un super terrain de jeu au pied de notre maison : une rizière asséchée. On a réussi à ne tuer personne !

On se prépare ensuite pour aller surfer. On loue des surfs à Ketut, le propriétaire de notre maison, et par fainéantise, on se met à l’eau au plus près.

Ce sont des grosses vagues, mais qui ne déroulent pas. Un vrai rideau de fer.

Pour Manu c’est une première, alors je reste avec lui dans les mousses. Bon, ok, je n’aurai jamais tenté de passer la barre dans tous les cas…

Il y a beaucoup de courant mais on s’amuse bien, enfin surtout quand j’emprunte la planche de Manu, un longboard, alors que moi j’ai eu la dernière planche restante : un cure-dent ! Difficile de partir avec la mienne, mais quand elle part, c’est un vrai bonheur tellement elle est maniable.

Chaton et Jérémy partent au large et reviendront 1h après sans avoir réussi à prendre une seule vague. Ils décident donc d’aller un peu plus loin, là où se trouvent en fait tous les surfers.

Manu et moi se rapprochons de leur spot peu après et on retrouve le reste de la troupe dans un restaurant au bord de la plage. On s’y régale en admirant les surfers. Les vagues sont vraiment grosses pour notre niveau! Et il y a du niveau à l’eau.

Vers la fin du repas, Jérémy et Chaton reviennent, toujours sans aucune vague à leur actif. Ils mangent à leur tour et retournent surfer. Manu retournera également à l’eau pour une petite demi-heure, accompagné de Margot qui s’essaye au bodyboard.

En attendant, nous squattons la piscine d’un hôtel, où les transats ont vue sur le spot de surf.

Peu avant la tombée de la nuit, Jérémy et Chaton reviennent. Ils n’ont toujours pas pris de vague, no comment !

Nous retournons à notre maison bleue, douche, pomponnage pour les filles (manucure et pédicure), apéro, puis resto, le même qu’à midi. Retour domicile, tarot africain pour certains, dodo pour nous.

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*