Snorkeling au large de Kadidiri et Taipi, îles Togian

Ce matin, Tarik, Oula, Fadli et Najim nous quittent, ils rentrent chez eux, à Palu. Encore un petit pincement au cœur. Mais je ne m’attarderai pas sur le sujet, trop triste!

Puis nous prenons à nouveau le bateau pour une nouvelle excursion snorkeling.

Le premier arrêt se trouve au milieu de la mer, près de Taipi. Nous avons fait là notre plus beau snorkeling ! On y serait resté toute la journée ! La plus grande variété et la plus grosse concentration de coraux encore jamais vue ! Pareil au niveau des poissons.

Parmi les spécimens aperçus, la spotted eagle ray (comme une raie Manta mais en plus petite et tachetée de blanc), des bancs de poissons-aiguille qui m’ont même encerclée, des barracudas, des poissons de toutes les couleurs possible et inimaginables et un banc de poissons énormes mais non identifiés (des humphead wrasse d’au moins 80 kg d’après un voisin de cottage mais je ne suis pas sûre), je n’avais encore jamais vu de poissons de cette taille ! Chaton, en voulant me les montrer, a failli me noyer. En effet, alors que j’étais en train de remonter à la surface pour vider mon tuba de son eau et prendre de l’air, celui-ci m’a chopé la tête pour me l’orienter vers ces énormes poissons et il ne voulait plus me la lâcher. J’ai dû me débattre violemment pour qu’il lâche prise et me laisse reprendre ma respiration !

snorkeling avec tombant
snorkeling avec tombant

En attendant, le capitaine n’a pas chômé et nous a rapporté, à l’aide de son harpon, notre repas du soir. Pleins de poissons de différentes couleurs et un calamar.

récolte de la pêche au harpon
pêche de calamar

Nous partons ensuite sur l’île de Taipi. C’est un peu moins bien dans l’eau, mais cela reste plus que correct. Nous avons pu y observer un banc de poissons constitués d’au moins trois espèces différentes (à moins que ce ne soit les mâles, les femelles et les enfants mais il y avait plus de trois sortes de poissons) se déplaçant ensemble et s’arrêtant manger tous ensemble au même endroit pour repartir ensemble puis s’arrêter à nouveau tous ensemble. Marrant à voir ! Je les ai suivis pendant un bon bout de temps.

Je profite un peu de la plage avec Chatounette puis il est déjà temps de rentrer. Notre bateau n’attend même pas Chaton parti plus au large, il le récupère en route.

Nous déjeunons puis filons faire la sieste, pour ma part dans mon hamac. J’y ferai un drôle de rêve mélangeant ma famille aux gens de la gym en passant par nos voisins de cottage, Chaton et Chatounette. Lorsque je me réveille, le cottage voisin est animé joyeusement, le terrain de tennis-ballon est occupé, Chaton et Chatounette se prélassent dans le sable, la vue sur la mer est toujours aussi belle et je me dis qu’on a vraiment la belle vie

Les poissons pêchés ont été préparés et c’est un véritable régal pour les papilles ! Depuis que nous sommes là, nous mangeons du poisson midi et soir, mais on ne s’en lasse pas ! Ceux de ce soir battaient des records ! Mmmm ! J’en salive encore !

La plupart des habitants de la resort jouent au loup-garou mais nous ne nous joignons pas à eux, préférant les regarder faire.

Pas de feu ce soir, et tant mieux, car malgré la sieste, nous sommes rincés. Nous filons nous coucher de bonne heure (après 23 heures tout de même, on n’est pas des poules !).

Pratique :

Sortie en bateau à la demi-journée : 75.000 Rs par personne, gratuit pour les enfants.

Hébergement : Pondok Lestari : 150.000 Rs par personne, en pension complète. Cabane en bois posée dans le sable, face à la mer, moustiquaire rectangulaire, mandi derrière les logements (toilettes turques, bassin avec la petite casserole en plastique pour se doucher), électricité de 17h30 à 23h. Possibilité de logement avec mandi dans la chambre pour 175.000 Rs par personne, toujours en pension complète. Tarifs sur la base d’une chambre double occupée par 2 personnes.

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*