Les alentours d’Assouan

Une fois n’est pas coutume, nous sommes ponctuels ce matin ! Lorsque notre taxi démarre, il est 8h03 ! On n’est pas peu fier ! Malgré la petite mésaventure du matin : en voulant fermer notre chambre, j’ai cassé la clé à l’intérieur de la serrure…

On craignait d’avoir un véhicule tout pourri sans clim’, alors on est content de poursuivre cette journée par une bonne note.

Le haut barrage

Nous débutons la visite par le haut barrage. Il est gigantesque ! Il mesure 3,83 km de long pour une largeur allant de 40 à 980 m de large. Il a fallu 17 fois le volume des pyramides de Guizèh pour le construire. Il permet de fournir en électricité toute l’Egypte mais en contre-partie, il a fallu créer le lac Nasser (500 km de long, le 9ème plus long au monde) donc déplacer 60 000 Nubiens (les habitants) et couler une bonne dizaine de temples et autres monuments datant de l’Antiquité.

haut barrage de assouan
haut barrage de assouan

Le temple de Kalabchah

Nous poursuivons la visite par le temple de Kalabchah, situé à une petite dizaine de kilomètre au sud d’Assouan. Ce temple fait partie des heureux chanceux sauvés de la noyade du lac Nasser. En effet, il a été déplacé de 40 km pour être sauvegardé. 16 000 blocs de grès furent déplacés par voie fluviale par une centaine de bateaux.

Pour s’y rendre, il faut justement emprunter un bateau. Nous sommes les seuls touristes. La balade est plaisante mais il fait une chaleur écrasante.

Le temple de Philae

Nous passons ensuite au temple de Philae, datant du IIIème siècle avant J.-C. Lui aussi a été déplacé pour être sauvé et est accessible en bateau. Juste devant nous, des Américains. Nous lui suivons, mais au moment de monter dans le bateau, on nous arrête. Ah ? Il y avait pourtant pleins de place. On nous fait signe de monter dans le bateau d’à côté.

On parle tarif et là, nous n’arrivons pas à nous mettre d’accord. Mon guide parle de 130 LE par embarcation, on nous réclame 200 LE, mais surtout, on aurait pu partager le bateau avec l’autre groupe. Le ton monte un peu, on redescend du bateau, et ils nous disent d’aller voir la police, que les tarifs y sont affichés. La police est présente partout, et plus particulièrement sur les lieux touristiques. J’y vais et constate déjà que le prix est de 175 LE. Balle au centre. Mais la police va de notre côté quand je leur explique qu’ils nous ont refusé l’accès au bateau non rempli par les Américains.

Heureusement, juste à ce moment-là, on voit un groupe de 3 personnes arriver. Je fonce vers eux. « Do you speak english ? ». A leur « no », je perçois qu’ils sont français ! Parfait ! Vous êtes d’accord pour partager le bateau avec nous ? Bien sûr ! Alors c’est parti !

En discutant avec eux, on se rend compte que l’un deux habite à Cergy, incroyable non ? Il a même fait sa scolarité à l’école du Point du Jour, juste à côté ! Arrivés à destination, comme ils sont accompagnés d’un guide, on leur laisse faire la visite de leur côté.

Ce temple est vraiment imposant ! Et de se dire qu’il a été déplacé puis reconstitué est impressionnant. En revanche, l’endroit donne vraiment envie de s’y baigner. Un policier nous recommande un endroit photogénique : il s’agit justement de quelques marches qui descendent dans l’eau. On se déchausse et y trempons les pieds. On lui demande si l’on peut se baigner et il décline. Zut alors, on y serait bien allé !

Nous retournons au bateau à l’horaire fixé avec les Français. Juste au moment d’accoster au port d’arrivée, nous sursautons en découvrant un gros truc jaillir de l’eau ! C’était un Egyptien qui ressortait la tête de l’eau ! Il rigole en voyant nos têtes et rétorque : « Egyptian crocodil ! ».

Mais du coup, notre envie de nous baigner nous reprend ! Sauf que parmi les Egyptiens présents sur les lieux, il y a 2 camps : notre baigneur qui nous y encourage, et tous les autres qui regardent du côté des policiers et qui nous déconseillent vivement d’y aller. On y met juste les pieds. Pour commencer. Oh la la ! Ça donne vraiment trop envie ! Notre baigneur nous chauffe pendant que tous les autres s’affolent ! Oh et puis zut ! Il fait trop chaud ! On se baigne tous les trois habillés !

On a du mal à ressortir de l’eau. Elle est tellement bonne ! Mais notre taxi nous attend, et nous avons largement dépassé le temps alloué sur ce lieu. On se demande quelle va être sa réaction lorsqu’il va nous voir arriver tout trempé.

Hé bien aucune réaction ! Cela nous fait bien rigoler ! Se baigner dans le Nil, c’est fait !

L’obélisque inachevé

Dernière escale : l’obélisque inachevé. Un obélisque qui a commencé à être taillé sur 3 faces, mais qui s’est fissuré avant d’attaquer la 4ème. Le tailleur de pierre a dû être bien reçu par Hatchepsout, la reine qui l’avait commandé…

Arrivés sur les lieux, on est perplexe. C’est ça ? Pourquoi payer alors qu’on voit tout aussi bien depuis la grille ? En plus c’est minable !

J’y vais seule. Si cela vaut le coup, Chaton et Chatounette iront à leur tour.

Un chemin est tracé, je le suis. Mouai. Une carrière de granite quoi ! L’itinéraire se sépare en deux pour se rejoindre un peu plus loin. Je prends à gauche. Arrivés là où ils se rejoignent, je me retourne. Ah mais elle est là ! Un peu plus, et je ratais l’objet de la visite !

Alors d’accord, c’est plutôt intéressant à voir ! Je ne sais pas pourquoi, je m’attendais à un obélisque taillé verticalement !

Nous rentrons maintenant à notre hôtel. Au moment de glisser un bakchich à notre chauffeur, celui-ci monte dans les tours ! Il veut 250 ! On trouvait qu’on était déjà bien généreux avec nos 100 LE. 250, il rêve ! On lui dit qu’on a déjà payé 350 à l’hôtel. Il file vérifier cette information et se détend. Je pense qu’il est même un peu gêné. On lui retend timidement notre billet de 100, un généreux pourboire, et il s’en va en nous remerciant.

 Notre clé a été réparé pendant nos visites. Nous demandons à changer de chambre pour avoir une clim’ plus silencieuse. Le responsable commence par vouloir m’en faire visiter 2 que nous avions déjà visité la veille. Nous montons d’un étage en voir encore une autre. Il m’allume la clim’ : ok, c’est plus silencieux, on prend ! En plus, c’est plus grand et nous avons un balcon.

On déménage, on se douche, mais on s’aperçoit que la clim’ est plus silencieuse (même si bruyante quand même) mais qu’elle ne fonctionne pas… On meurt de chaud. On dégouline. Le thermostat annonce une température dans notre chambre qui oscille entre 35 et 37 degrés.

Chaton craque. Il part se faire la tournée des hôtels. Et revient bredouille… Pas mieux. Pas de wifi. Etat lamentable. Lorsque la clim’ fonctionne, c’est insalubre. Ou tolérable mais hors de prix. Les piscines annoncées en devanture sont dans le même état que la nôtre…

piscine de l'hotel nubanile à assouan
terrasse de la piscine de l'hotel nubanile à assouan

Finalement, on déménage quand même un étage plus bas. Puis encore une fois pour la chambre d’à côté. Au final, on a le même problème que dans notre chambre d’origine : la clim fonctionne (enfin on peine à descendre sous les 30 degrés quand même, enfin quand je dis « on peine », comprenez plutôt « on n’y arrive pas ! ») mais on a toujours ce boucan d’enfer. Comme si on dormait sous le moteur d’un camion. Entre le bruit et la chaleur, on choisit le bruit.

chatounette qui fait ses devoirs par terre dans la chambre d'hotel
C’est l’heure des devoirs pour Chatounette

Nous ressortons pour dîner. On se fait conseiller un restaurant « traditionnel » par notre hôtel et nous nous retrouvons dans un resto classe. Il y fait bon et c’est très silencieux. Si seulement on pouvait emmener nos matelas ici !!!

Le repas est très bon. Chaton veut emmener les tranches de pain arabe qu’il reste mais je trouve cela un peu gênant. Du coup, il demande au patron, et celui-ci nous en apporte un sac complet ! Au moment de payer l’addition, on hésite sur le pourboire : on voulait donner 30 ou 40 mais on avait un billet de 10 ou un billet de 50. On tend celui de 50, mais le patron nous le reprend pour prendre celui de 10. On n’est pas encore au point sur les montants des bakchich…

chaton et chatounette au restaurant à assouan
chaton et chatounette au restaurant à assouan

De retour à notre chambre, on avait presque oublié le bruit. Quand on se parle, il faut vraiment pousser le volume. J’espère que sur notre felouque on aura la clim’ et le silence. Mais je crains que ce ne soit ni l’un, ni l’autre et sans électricité pour recharger tous nos appareils (photo, téléphone, ordi).

Mais chaque chose en son temps, demain, nous avons rendez-vous à 4 heures du matin pour notre excursion à Abou Simbel, qui fait partie du Top 2 de mon amie Audrey. Bon, elle, elle y étais allé en avion, alors j’espère que les 3h30 de bus aller, 3h30 de bus retour, pour 2 heures sur place, ne vont pas ternir cette journée. Réponse au prochain épisode ! En attendant, bonne nuit !

Pratique:

Taxi : 35O LE pour 6 heures.

Temple de Philae: 175 LE par bateau (jusqu’à 8 personnes, ensuite il faut ajouter 20 LE par personne supplémentaire), 180 LE l’entrée adulte, 90 LE l’entrée demi-tarif. Nous avons tous eu droit au tarif réduit.

Temple de Kalabchah : entre 200 et 300 LE par bateau selon la durée sur place il semblerait, mais nous n’avons pas réussi à obtenir 200 mais 250 LE. Même en demandant à être 10 minutes sur place. 60 LE l’entrée adulte, 30 LE l’entrée demi-tarif. Nous avons tous eu droit au tarif réduit.

L’obélisque inachevé : 80 LE l’entrée adulte, 40 LE l’entrée à tarif réduit. J’ai eu droit au tarif réduit.

Le haut barrage : 100 LE par personne, pas de réduction (on a quand même réussi à ne pas payer la place de Chatounette).

Logement : Nuba Nile Hotel. 400 LE la chambre triple avec petit-déjeuner. Climatisation bruyante. La chambre 305 est la moins pire. Petit balcon. Très proche de la gare ferroviaire.

Share this Post

9 Comments

  1. Coucou la » 3 châtons’s team »… Bon, nos commentaires sont vraiment en décalage de votre séjour!! Il est loin maintenant cet hôtel miteux!! Mais vos sourires sur chaque photos nous montrent à quel point ce voyage vous plaît et ça c’est cool. Moi aussi je suis impressionnée par le sérieux de Roxane à faire ses devoirs malgré la chaleur, le bruit, la fatigue… Par contre, je vous reconnais bien tous les deux face à vos plats copieux au resto!
    Et les photos sont toujours aussi belles.
    Trois Gros Bisous

  2. Ah ah ! Je crois qu’on est quand même moins assidus avec les devoirs : on s’y tient quand même presque tous les jours mais seulement 1h.
    Pour le resto on peut faire mieux 🤤😅. Mais y’a le mariage de Margot ! Faut que je fasse gaffe !
    Des bisous de nous 3!

  3. T inquiète, avec la chaleur, vous allez fondre… taille 36 la robe pour le mariage!!!

  4. Ah ah ! Si seulement 😂 enfin 38 ça serait déjà pas mal. Non mais je vais bien me choper une petite tourista à un moment ?

  5. Besoin de conseils pour la tourista ? Surtout, fais attention à tout !
    Pourquoi ce changement dans la gestion du blog ? J’imagine que c’est pour mieux profiter ? Et je comprends tout à fait.
    Amusez vous bien, vivement la suite
    XXX

  6. Tes photos me rappellent tellement de souvenirs !! J’avais beaucoup aimé le temple de Philae, et se dire qu’il a été déplacé pierre par pierre… impressionnant !
    On a l’impression que vous êtes seuls à chaque fois, quelle chance !
    Du coup, il n’y a pas de guide lorsque vous visitez les temples ?
    Vite, la suite !

  7. Oui, à chaque fois on était les seuls! Tout seul à Kalabchah, quelques personnes sur Philae (moins de 10 en nous comptant je dirais!). Non, on prend rarement de guide. Je fais la lecture du Guide du Routard (une habitude transmise par tonton Jean-Pierre), et parfois je tends l’oreille quand il y a des gens avec un guide. On en avait un par contre pour la croisière en felouque et la nécropole de Thèbes. La suite arrive! Bisous bisous!

  8. Ah AH! Pour la tourista je peux te faire confiance Alexia 😂. Je me suis brossé les dents à l’eau du Nil pendant 5 jours, j’ai bu de l’eau du Nil sois disant filtrée (le goût n’est pas traité, ça c’est sûr!), je prends des glaçons, des crudités… Et rien du tout! Va vraiment falloir que j’applique tes conseils du coup!
    Concernant les 2 publications par semaine, oui, ça me permet de lâcher de temps en temps (je n’ai rien fait pendant la croisière sur le Nil, j’ai juste rédigé la journée et trié les photos), et à priori, Google préfère!

  9. Moi ce qui m’interpelle c’est que vous avez les monuments pour vous seuls. Ça doit paraître encore plus impressionnant d’être en tête à tête avec ces merveilles millénaires. Encore merci pour les photos.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*