Ios : plages, montagnes et chèvres

Cette nuit, il y a eu le décalage horaire, alors ce matin, on est matinaux ! En tout cas, je suis ponctuelle pour le lever du soleil depuis ma chambre. Il se lève pile en face de notre lit.

LEVER DU SOLEIL SUR BAY VIEW VILLA

Nous prenons le petit-déjeuner et prenons notre temps.

chatounette au petit déjeuner à bay view villa

Le programme de ce jour est simple : profiter des plages d’Ios.

Nous emportons une fois de plus notre pique-nique pour la journée et partons en voiture. On se retrouve rapidement dans les lacets de montagnes. C’est fou comme cette île est aride et sauvage. Un désert de pierres. Très peu d’habitations. Et encore moins d’habitants ! C’est bien simple, il doit y avoir 100 chèvres pour un habitant.

Le premier habitant que nous croisons est justement accompagné de plusieurs centaines de chèvres ! C’est impressionnant comme il arrive à diriger son troupeau tout seul comme un grand, même pas l’aide d’un chien ! Nous les observons le temps que tout ce petit monde traverse la route.

Un peu plus loin, encore des chèvres ! Elles sont carrément couchées sur la route et le moteur de notre voiture ne les intimide pas le moins du monde ! Tranquille ! Elles sont chez elles, ici !

Nous approchons de notre première halte : la plage de Manganari. On garde un peu de hauteur pour appréhender le lieu où nous souhaitons nous baigner. Le paysage est toujours autant désertique, mais des fleurs trouvent tout de même leur place parmi les cailloux. Alors que cette plage est réputée pour être l’une des plus belles de l’île, on s’attendait à un peu plus de constructions. Mais non, l’endroit est resté très sauvage.

Chaton et Jolie Maman au dessus de la plage de Manganari, Ios

Une fois rendus sur la plage, nous y passons un bon bout de temps. Nous nous baignons, bien sûr, nous reposons, pique-niquons, arpentons les alentours, lisons, et construisons un château de sable.

L’endroit est vraiment très joli avec ses anses successives au sable doux et ses rochers dentelés de part et d’autre. Et surtout, nous en avons l’exclusivité !

Nous quittons cette petite merveille et reprenons la route. La plage de Papa, qui n’était pas au programme, est indiquée. Nous suivons l’indication mais la route goudronnée se transforme en chemin de terre et de caillou. Nous abdiquons rapidement. De plus, cette plage est un peu trop gardée : tout du long de la route, un muret avec des caméras de vidéosurveillance tous les 10 mètres. En se renseignant un peu, on apprend que celui-ci renferme une résidence hôtelière de luxe : Calilo, avec des chambres entre 450 et 1600 euros la nuit, certaines suites ne mentionnant même pas les prix : il faut appeler directement… On ne s’attarde pas et rebroussons chemin.

logement Calilo plage de Papa
logement Calilo plage de Papa

La plage suivante est celle de Ag. Theodoti. Mais l’heure a commencé à bien filer et la météo avec. La baignade n’est plus a programme. Nous la traversons tout de même à pied d’un bout à l’autre puis remontons à bord de notre véhicule.

Nous poursuivons. Cette fois, ce ne sont pas des chèvres qui nous barrent la route mais des vaches! Elles nous ont un peu surprise à la sortie d’un virage! Ios et Santorin sont limitées à 50 km/h maximum dans l’île, on comprend mieux pourquoi, du moins ici sur Ios!

vaches sur les routes montagneuses de Ios

Nous reprenons la direction de notre logement mais le dépassons pour aller voir la plage, encore une !, située derrière notre résidence, en espérant profiter du coucher du soleil qui est réapparu de derrière les nuages. Il s’agit de la plage de Koumbara. L’endroit est très prometteur, nous décidons d’y retourner le lendemain. Par contre, le soleil a fini sa course dans une brume de nuages, et non dans la mer comme espéré. Tant pis !

Nous rentrons chez nous et entamons le rituel habituel : douche, apéro, jeu de société, repas, dodo.

Pratique :

Logement à Ios (Chora Bay) : Bay View Villa. Maisonnette de 2 chambres, cuisine, salle de bain, terrasse, piscine, vue sur la mer et la baie de Chora. A 10 minutes à pied de la plage et du port. Arrêt de bus au pied de la villa (ne fonctionne que l’été). 110 euros/nuit.

Location de voiture : 25€/jour en basse saison.

Essence : 2€ le litre

Restaurant Peri Anemon : Gyros mix (on vous conseille avec supplément Xino, du fromage local, à 0,50€) : 3€50. Grosse boite à emporter : 20€, affichée sur le menu pour 2 personnes mais suffisant pour 4 personnes!

repas emporté
repas emporté
Share this Post

2 Comments

  1. Vous avez vraiment choisi la période idéale pour profiter et ne pas avoir à supporter la foule

  2. Ah ça, c’est le moins qu’on puisse dire ! On a eu Ios pour nous tout seuls!

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*