De Phnom Penh à Ho Chi Minh (Saigon)

Et voilà, nous y sommes ! Dernier jour au Cambodge ! On aura vraiment adoré ce pays et surtout ses habitants. On en gardera de fabuleux souvenirs ! Les temples d’Angkor, la ville flottante de Kampong Luong, notre séjour chez Anna et Robert à Sihanoukville, la région de Kampot avec ses ponts-guillotines et ses plantations de poivre, les virées en scooter le long du Mékong… On aura vraiment passé du bon temps. Heureusement, ce n’est pas fini ! Nous en sommes en effet à la moitié de notre périple. Il est temps pour nous de rejoindre le Vietnam.

Et c’est en bus que nous quitterons le Cambodge. Avec Mékong Express, une compagnie de bus qui jouit d’une excellente réputation. Un trajet de Phnom Penh à Saigon (Ho Chi Minh), via la douane….

Sachant que nous en aurons pour 6 heures de bus, nous choisissons de quitter notre hôtel à pied pour rejoindre l’arrêt de bus. Cela sera peut-être notre seule activité de la journée !

Arrivés à l’office de Mékong Express, on nous demande, nos billets bien sûr !, mais surtout nos passeports avec les visas. Aïe ! Le e-visa n’est pas très apprécié. La dame m’explique que ce document coûte bien moins cher que celui obtenu à l’ambassade ou directement au poste frontière et qu’il faut donc rajouter un petit billet pour les douaniers. Cela leur demanderait également un peu plus de paperasse. Je m’offusque ! « Comment ? Vous cautionnez la corruption ! ». La dame semble toute gênée et veut me faire comprendre que la douane vietnamienne, c’est comme ça, sinon cela risque de durer longtemps. « Mais je m’en fiche ! On a le temps ! D’ailleurs, nous ne sommes que 7 passagers dans le bus, dont 4 e-visa ! Les 3 autres passagers patienteront un peu et puis c’est tout ! ». Bon, pas de chance, Chaton n’est pas de mon côté. Et je ne sais pas pourquoi, mais je cède directement quand elle revient à la charge 20 minutes après pour me demander le pourboire des douaniers…. Grrrr !! Ça m’énerve ! On ne tente donc même pas de passer sans corruption ! Pfff ! Je régresse, je me déçois profondément !

Arrivés à la douane, c’est un vrai foutoir à n’y rien comprendre. Nous sommes guidés comme des bœufs à l’abattoir, de poste en poste. L’avant-dernier est plus long que les autres. Je me dis intérieurement : « ça aurait pu être plus long que ça si on n’avait pas laissé de bakchich ? »…

Il y a des individuels européens qui font la queue un peu derrière nous et ça nous démange de leur demander si, eux aussi, ont dû glisser un billet dans le passeport… Et puis, on se résigne, finalement, on préfère ne pas savoir…

Hormis le passage à la frontière, rien à signaler sur ce long trajet de 7 heures. Des maisons plus ou moins fastes le long de la route, des rizières et autres cultures et toujours autant de circulation en tout sens.

rideau bus mékong express

Les rideaux sont toujours aussi beaux…

Nous arrivons à Ho Chi Minh City à 15h30. La ville semble plus grande, plus moderne et plus propre que Phnom Penh. La circulation y est aussi dense, avec l’usage du klaxon en supplément.

Nous sommes déposés le long d’un grand boulevard où les taxis nous proposent leurs services à peine un pied posé hors du bus.

Nous choisissons de marcher un peu pour nous déplier les jambes pour commencer, et s’éloigner de leur stress. C’est là, 50 mètres plus loin, que nous passons devant le Burger King où des gens mangent une glace…

Bon, d’abord, il nous faut de l’argent ! On s’arrête au premier distributeur que nous trouvons et faisons demi-tour pour commander notre glace au Burger King. Décidément, après KFC, encore un fast-food à l’américaine… On est vraiment incorrigible !

Nous profitons de leur wifi pour réfléchir au meilleur moyen de rejoindre notre hôtel. On me fait télécharger une appli géniale pour utiliser facilement les bus d’Ho Chi Minh. Ceux-ci sont très fréquents. Et vraiment pas cher !

Tout le monde s’accordait à dire que les vietnamiens n’étaient pas sympas, mais notre premier contact avec la population locale nous prouve tout le contraire ! Un premier restaurateur puis le personnel de Burger King sont tous adorables avec nous ! Ils veulent vraiment nous aider !

Et cela se confirme lorsque nous montons à bord du bus n°20 ! Les quelques personnes présentes à bord nous accueillent avec de grands sourires (et on ne pense pas avoir une feuille de PQ coincée derrière le short ou un nez rouge sur le pif) et s’enquièrent de savoir où nous voulons nous rendre pour nous préciser l’arrêt où nous devrons descendre. On ne s’attendait vraiment pas à ça après tout ce qu’on nous avait raconté !

Nous descendons du bus et marchons un peu pour trouver notre hôtel. Et là, on peut dire que c’est les vacances ! On s’est un petit peu fait plaisir sur le logement… Les photos sur Booking vendaient du rêve alors j’avais un peu peur d’être déçue mais alors que dalle ! La classe à Dallas !

Franchement, avoir une piscine à débordement au 21ème étage avec vue sur la capitale des deux côtés, ça envoie du lourd ou pas ? Et on n’arrive pas à se mettre d’accord si on préfère le décor de jour ou de nuit… N’hésitez pas à dire en commentaire ce que vous préférez !

Du coup, on devait visiter la capitale demain, seule journée que nous passerons ici, mais on se tâte finalement à passer la journée à notre appart’….

A l’heure du dîner, nous marchons un peu dans la rue et nous arrêtons auprès d’un restaurant qui nous donne envie. Et on a bien fait ! Délicieux !

Il va falloir se mettre à manger avec des baguettes…

Nous rentrons chez nous et nous posons dans le canapé, face à la télé géante où il y a même Netflix…

Allez, zou ! Je les rejoins dans le canap’ !

Pratique :

Logement à Phnom Penh : Succo Gene Palace Boutique Hotel : 25,6$/nuit avec 3 petits déjeuners. 1 très grand lit, mini-bar, salle de bain avec douche, télé, wifi, climatisation, piscine de l’autre côté de la route (route peu fréquentée).

Bus de Phnom Penh à Ho Chi Minh : Mékong Express, 12$/personne, 7 heures. Bus spacieux, climatisation, boite de gâteaux et petite bouteille d’eau offertes. Présence d’un « guide » parlant anglais.

Prime pour les douaniers réclamée par Mékong Express : 5$/passeport

Logement à Ho Chi Minh : Golden Star Apartment : salon, cuisine équipée, 2 chambres, clim, wifi, Netflix, très grande télé, machine à laver, piscine à débordement au 21ème étage, ultra propre, propriétaire aux petits soins, très charmant et rendant service. 1 116 000 Dong pour 2 nuits (environ 22€/nuit)

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*